ActualitéALGÉRIETourisme et voyage

Algérie Ferries : Beldjoud relève l’impératif de développer la réparation navale

Le ministre des transports, Kamal Beldjoud, a mis en exergue dimanche, à Bejaia, l’importance de l’appui, du renforcement et du développement de la réparation navale en Algérie, estimant que désormais, et plus que jamais, les conditions sont réunies pour en faire une « branche d’excellence ».

Prenant exemple sur l’unité de l’Entreprise de réparation et de construction navale (ERENAV) de Bejaia, qui « cumule les défis », le ministre, a insisté sur l’impératif de développer cette branche, soulignant notamment le « savoir-faire atteint, le gain en confiance en soi, et la détermination » dont font preuve les ingénieurs de l’unité et son personnel.

A ce titre, M. Beldjoud a préconisé de ne plus envoyer, sauf exception, nos bateaux se faire réparer à l’étranger, car « nous avons tous les moyens et toute la technicité requises », a-t-il affirmé.

Il a relevé, en exemple, la remise à neuf du général cargo le « Kherrata » dans les ateliers de l’ERENAV, et actuellement l’accueil pour une opération similaire du car-ferry, le « Tassili-II », sur son dock flottant.

Le ministre s’est réjoui de la qualité du travail effectué, soulignant que les deux interventions ont économisé du temps et de l’argent aux armateurs nationaux, « dans une mesure largement avantageuse » en comparaison avec ce qui se pratique ailleurs.

M.Beldjoud qui s’est dit « satisfait » de cette « réussite », a rassuré les responsables locaux sur la « disponibilité » de son département à les aider et à les accompagner dans leurs efforts à développer la filière.

L’unité de l’ERENAV est installée dans les limites du port commercial de Bejaia et s’occupe essentiellement des grands bateaux. Elle est sur le point d’élargir ses prestations, en s’ouvrant notamment sur la flottille de pêche pour la maintenance et la réparation, selon les explications fournies sur place au ministre.

Un terrain lui a été attribué au nouveau port de pêche de Tala-Ilef, à 35 km à l’ouest de Bejaia, pour créer une vingtaine d’ateliers spécialisés dans les principaux corps du métier, dédiés soit à la réparation à sec ou a flot.

Durant sa visite à Bejaia, le ministre a passé en revue plusieurs chantiers, s’arrêtant notamment à celui abritant les travaux d’agrandissement de l’aérogare Abanne Ramdane-Soummam et au port du chef lieu de wilaya, siège d’une opération de rempiètement de quais d’envergure, dont le dénominateur commun reste les « retards » accusés dans la progression de leurs chantiers, ont expliqué les responsables locaux.

M.Beldjoud, s’est montré très critique à cet égard, appelant les responsables respectifs des chantiers à « se ressaisir ».

Le ministre a ,en outre, demandé de trouver une solution au problème de la gare maritime de Bejaia, construite « sur un espace de passage d’un oléoduc ».

Cette infrastructure a été mise en service en 2018, et est équipée de commodités aux normes internationales.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

désactivez votre bloqueur de publicités S'il vous plait