Latest news
ActualitéTourisme et voyage
A la Une

Visa de travail : Ce pays européen durcit les conditions !

Visa de travail – Dernièrement, plusieurs Etats européens, ont décidé de durcir les conditions d’immigration. Cette décision vise à notamment à contrôler les arrivées massives de migrants sur leur territoire.

Le Royaume-Uni est l’un de ces pays Européens qui ont décidé de réduire le nombre des immigrants sur son territoire.

En effet, le lundi dernier 04 décembre 2023, le gouvernement britannique a annoncé la mise en place d’une série de mesures afin de réduire l’immigration nette de 300 000 étrangers dans les années à venir.

Immigration
Immigration

Le Ministre de l’Intérieur britannique, James Cleverly, a dévoilé lors d’une séance devant le parlement l’adoption par le Royaume-Uni de nouvelles mesures qui visent à réduire comme jamais l’immigration nette dans le pays.

À lire aussi : Visa Schengen pour l’Italie : Une nouvelle mesure pour la prise de rendez-vous

Immigration au Royaume-Uni : Le gouvernement veut réduire le nombre d’immigrants

En effet, le gouvernement britannique veut réduire l’immigration nette dans son territoire de 300 000 étrangers dans les années à venir.

Il faut noter que, l’immigration nette au Royaume-Uni représente la différence entre les nouveaux arrivants et les départs.

Selon, les dernières statistiques, dévoilées le mois de novembre dernier (2023), l’immigration nette au Royaume-Uni est estimée à plus de 745 000 étrangers en 2022.

Afin de réduire ce nombre d’immigrants, le Royaume-Uni a décidé donc de revoir la liste des métiers en tension. En plus, James Cleverly a également annoncé la mise en place prochainement d’un nouveau dispositif.

Le Royaume-Uni
Le Royaume-Uni

Ce nouveau dispositif qui sera adopté à partir du printemps prochain (2024), vise à s’assurer que les immigrés qui font venir leurs familles sur le territoire britannique, sont en mesure de répondre à leurs besoins.

Le gouvernement britannique a décidé également de mettre fin au regroupement familial pour les étudiants étrangers. Donc, ces derniers ne sont plus autorisés de faire venir leurs familles sur le territoire britannique.

À cette liste de nouvelle mesure, s’ajoute une augmentation de 66 % du montant que devront payer les ressortissants étrangers afin d’avoir un accès au système public de santé.

Avec cette augmentation de 66 % le nouveau montant atteindra donc 1035 livres, soit l’équivalent de 1200 euros. Avant cette augmentation le montant était de 624 livres.

Demande de visa de travail : L’augmentation de 47 % du salaire minimum exigé

Concernant les étrangers qui demandent un visa de travail pour le Royaume-Uni, le gouvernement britannique a décidé de revoir en hausse le salaire minimum exigé pour les demandeurs de ce type de visa.

En effet, le salaire minimum exigé pour demander un visa de travail pour le Royaume-Unis va connaitre une augmentation de 47 %.

Avec cette augmentation de 47 %, le salaire minimum requis pour un visa de travail au Royaume-Uni passera de 26 200 livres à 38 700 livres, soit l’équivalent de 45 160 euros par an.

Visa de travail
Visa de travail

Une autre mesure est prise par le gouvernement britannique, elle concerne les travailleurs du secteur de la santé. En effet ces derniers ne pourront plus faire venir les membres de leurs familles sur le territoire britannique.

À lire aussi : Billets ASL Airlines : Un nouveau mode de paiement est annoncé !

Suivez nous sur Facebook

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page