ActualitéFilTourisme et voyage
A la Une

Immigration en Europe 2024 : Plusieurs pays Européens durcissent les conditions !

Immigration en Europe 2024 – Le sujet de l’immigration reste toujours dans l’actualité de plusieurs pays européens. En France les débats sur le nouveau projet de loi d’immigration s’annoncent explosifs.

En effet, ce texte de loi est présenté depuis le lundi dernier, 06 novembre 2023, au Sénat pour être débattu. Parmi les points qui divisent la scène politique, l’article 3.

Immigration en Europe 2024 : Les sénateurs Français durcissent les conditions

Titre de séjour 2024 en France
Titre de séjour 2024 en France

L’article 3 de ce nouveau texte de loi sur l’immigration en France autorise les étrangers qui :

S’exercent dans les métiers en pénurie de main-d’œuvre de soumettre une demande de régularisation. Pour obtenir un titre séjour et ce, sans passer par l’employeur.

Après de longs débats les sénateurs Français ont décidé de supprimer cet article, en plus :

Ils ont adapté plusieurs restrictions dans ce nouveau projet de la loi du Gouvernement français.

Le Sénat a également décidé le mercredi dernier 08 novembre 2023, de supprimer l’authenticité du droit du sol, donc, les conditions d’octroi de la nationalité Française vont changer. En effet, le Sénat vient de renoncer à l’une des mesures, celle qui permet l’automaticité de l’accès à la nationalité Française pour les jeunes nés à de parents étrangers.

À lire aussi : Titre de séjour 2024 en France : Le Sénat supprime l’article 3 de la nouvelle loi d’immigration

Et ce, en exigeant aux jeunes, âgés de seize (16) jusqu’à dix-huit (18) ans, qu’ils demandent à être Français afin de les naturaliser.

Cette nouvelle réforme de l’immigration ne s’arrête pas à ce niveau. En effet, les sénateurs Français ont décidé également qu’aucun jeune né de parents étrangers ne peut avoir l’accès à la nationalité Française s’il a été déjà condamné à une peine de prison égale ou supérieure à six (6) mois.

Cette mesure a fait bondir plusieurs élus de gauche, syndicats et associations Françaises, selon eux cette décision représente « Une rupture de la tradition républicaine ».mais aussi l’article 3 et durcir le regroupement familial pour les ressortissants étrangers en France.

Les sénateurs ont décidé également de durcir les conditions de regroupement familial pour les ressortissants étrangers en France.

Néanmoins, la France n’est pas le seul Etat européen à vouloir durcir les conditions d’immigration et réduire le nombre des migrants étrangers sur leurs territoires.

Regroupement familial : L’Allemagne veut durcir les conditions

l’Allemagne
l’Allemagne

Le mardi dernier, 7 novembre 2023, le gouvernement Allemand a annoncé des nouvelles mesures qui visent à bien encadrer l’immigration et la politique d’asile dans le pays.

Il faut noter que, ces dernières années l’Allemagne a adopté une approche d’ouverture à l’immigration afin de combler le besoin en main-d’œuvre dans ses structures d’activités. Actuellement le gouvernement Allemand veut réduire l’immigration et ce, en durcissant les conditions.

En effet, les autorités allemandes ont annoncé que « Le pays est arrivé à ses limites ». Parmi les nouvelles mesures adoptées au cours de la semaine dernière :

  • La réduction de la durée de traitement des demandes d’asiles.
  • L’accélération du temps des recours en justice.

Néanmoins, l’Allemagne veut également limiter les nouveaux étrangers arrivants notamment ceux qui rejoignent leurs familles dans le pays et ce, en durcissant les conditions d’octroi du regroupement familial.

Immigration en Europe : La Suède change sa politique sociale pour les migrants hors UE

Espace Schengen
Espace Schengen

La Suède est connue pour sa politique sociale généreuse. Toutefois, les autorités suédoises ont décidé dernièrement d’apporter des changements et entendent mettre en place des nouvelles réformes afin que les migrants issus des Etats hors Union Européenne puissent trouver un poste de travail et apprendre le suédois plus facilement.

Par ailleurs, ce pays scandinave a décidé également de plafonner le cumul des aides sociales pour ces migrants et imposer un délai entre l’arrivée du migrant sur le territoire Suédois et la réception de ces prestations sociales.

Le Royaume-Uni a décidé de changer sa politique d’immigration

En plus des pays de l’Espace Schengen, un autre pays européen veut apporter des changements sur les conditions d’immigration. C’est, le Royaume-Uni, en effet ce pays de nord-ouest de l’Europe a décidé d’apporter quelques changements sur sa politique d’immigration.

En effet, en raison de la baisse des arrivées illégales des migrants, l’Allemagne a décidé de réduire l’hébergement en hôtels des demandeurs d’asiles, il faut souligner que ce changement reste politiquement très sensible, et ce, notamment en raison de son coût.

À lire aussi : Billets d’Air Algérie : Des offres promotionnelles vers plusieurs aéroports

Suivez nous sur Facebook

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

désactivez votre bloqueur de publicités S'il vous plait