ActualitéALGÉRIEFilTourisme et voyage
A la Une

Le visa Schengen 2024 plus accessible dans tous les pays de l’Espace Schengen

Visa Schengen 2024 – Afin de voyager dans l’un des pays de l’Espace Schengen, un visa Schengen est requis.

En effet ce fameux document permet à son détenteur de séjourner légalement dans l’un des Etats Européens qui composent cette zone de libre circulation.

Selon le site spécialisé SchengenVisaInfo.com, les visas Schengen, seront plus accessibles dans tous les Etats Schengen et ce suite au vote par les députés européens d’une nouvelle mesure.

Le visa Schengen 2024 plus accessible dans tous les pays de l’Espace Schengen

Visa Schengen 2024
Visa Schengen 2024

Le mercredi dernier 18 octobre 2023, les députés européens ont voté une nouvelle loi. Cette dernière vise à numériser la procédure de demande de visa Schengen.

En effet selon les informations rapportées par le site spécialisé SchengenVisaInfo.com :

  • 573 députés européens ont voté en faveur de cette nouvelle loi.
  • 36 députés européens ont voté contre cette nouvelle loi.
  • 16 députés européens se sont abstenus.

En adoptant la numérisation de la procédure de demande de visa Schengen, les autorités des différents Etats de la zone Schengen visent à :

« Réduire les efforts ainsi que les coûts nécessaires afin de soumettre une demande de visa. »

La numérisation de la procédure de demande rend les visas Schengen accessibles et plus sûrs

La numérisation de la procédure de visa Schengen va également garantir des « pratiques harmonieuses » dans l’ensemble des Etats de l’UE (Union Européenne) tout en améliorant la sécurité des visas.

En effet, conformément à cette nouvelle loi, toutes les demandes de visa Schengen seront traitées sur une plateforme en ligne unique.

Le site spécialisé SchengenVisaInfo.com rapporte que les nouveaux visas Schengen, qui seront signés cryptographiquement et qui seront délivrés sous forme numérique, sont « beaucoup plus sûrs que les visas actuels et plus difficiles à falsifier, ce qui va garantir une plus grande sécurité. ».

Visa Schengen 2024 : Ce qui va changer avec la numérisation de la Procédure de demande

Espace Schengen
Espace Schengen

Donc, avec cette nouvelle mesure les demandes de visa Schengen se feront par le biais d’un site web unique. Ce dernier transmettra ensuite tous les demandeurs aux systèmes de visas respectifs.

Les demandeurs de visas Schengen vont pouvoir, soumettre leur demande sur ce site depuis leur domicile en réalisant les étapes suivantes :

  • Saisir les données requises.
  • Télécharger des copies de leurs documents de voyage.
  • Payer les frais de visa.

Ils recevront les notifications sur la décision concernant leur demande de visas, qu’elle soit acceptée ou rejetée.

Selon le site spécialisé SchengenVisaInfo.com, les demandeurs de visas qui envisagent de soumettre une demande afin de visiter plusieurs Etats européens, la plateforme numérique va déterminer automatiquement le pays qui traitera la demande.

À lire aussi:  Algérie Ferries : Places non disponibles, mais traversées presque vides

Marché noir : l’euro et le dollar flambent

Le même site précise également que lesdemandeurs de visas « pourront toujours indiquer si leur demande doit être traitée par un pays membre spécifique. »

Visa Schengen : Deux nouveaux systèmes pour entrer dans l’Espace Schengen

La commission européenne a mis en place deux (2) nouveaux systèmes pour entrer dans l’Espace Schengen :

  • Le système d’entrée et de sortie, EES, (Entry-Exit System).
  • Le système européen d’information et d’autorisation de voyage, ETIAS, (European Travel Information and Authorization System).

Le système European Travel Information and Authorization System (ETIAS)

Le système européen d’information et d’autorisation de voyage (ETIAS) constituera une nouvelle condition préalable pour l’entrée sur le territoire européen des voyageurs de court séjour exemptés de visa, et devrait être opérationnel d’ici 2024 et 2025.

Ces deux systèmes électroniques automatisés visent à améliorer l’efficacité et la fiabilité des contrôles aux frontières extérieures de l’espace Schengen, en permettant aux États membres et aux agences compétentes de l’UE de mieux partager les informations en vue de lutter contre la criminalité transnationale et le terrorisme et de gérer plus efficacement les frontières, en conjonction avec le strict respect des droits fondamentaux et de la législation européenne pertinente.

Le système Entry-Exit System (EES)

Union Européenne
Union Européenne

Quant au système d’entrée et de sortie, il s’agit d’un nouveau système électronique automatisé de collecte numérique de données personnelles pour les citoyens de pays non membres de l’Union européenne lorsqu’ils entrent et sortent de l’espace Schengen, qu’ils soient ou non soumis à la nécessité de demander ou non un visa.

Le système d’entrée et de sortie remplacera effectivement le visa manuel des passeports des citoyens de pays tiers effectuant un séjour de courte durée ne dépassant pas 90 jours sur une période maximale de 180 jours, et permettra la vérification électronique de l’entrée et de la sortie du nombre de personnes franchissant les frontières extérieures de l’espace Schengen et la durée de leur séjour.

Ce système s’applique aux citoyens de pays non membres de l’Union européenne, qu’ils soient ou non soumis au système européen d’information et d’autorisation de voyage et à la nécessité d’un visa de court séjour,

et qu’ils séjournent dans un État membre de l’espace Schengen pour un séjour de courte durée ne dépassant pas trois mois (90 jours) dans un délai maximum de six mois (180 jours).

Suivez nous sur Facebook

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

désactivez votre bloqueur de publicités S'il vous plait