ActualitéALGÉRIE
A la Une

Aïd al-Adha 2023 : Prix du mouton et les mesures applicables en France

Aïd al-Adha 2023 – En France les prix d’achat d’un mouton sacrificiel ainsi que leur abattage pour cette grande fête musulmane (l’Aïd al-Adha) sont l’une des grandes préoccupations des ressortissants algériens.

Cette fête musulmane est célébrée chaque année le dixième jour de Dhul-Hijjah, qui correspond au dernier mois du calendrier hégirien, selon les calculs astronomiques établis par les scientifiques l’Aïd al-Adha pour cette année 2023, sera célébrée le mercredi 28 juin.

Afin d’être prêts pour ce grand rendez-vous, les Ressortissants algériens établis en France prennent les préparatifs liés à cette fête religieuse très au sérieux. Outre l’achat de nouvelles tenues pour les enfants et la préparation des gâteaux traditionnels qui accompagnent les festivités de l’Aïd el Kebir, la priorité est donnée, comme il est de coutume, à l’achat du mouton à sacrifier sans lequel la célébration de cet évènement sera incomplète.

Aïd al-Adha 2023 : des nouvelles mesures applicables en France en vue des célébrations

En France l’opération de la vente des moutons pour cette occasion bat son plein depuis déjà un certain moment. En effet, les membres de la communauté musulmane établie sur le territoire Français n’ont pas tardé à se ruer vers les abattoirs agréés, et ce, afin de fixer un rendez-vous pour le jour de l’Aïd.

Cependant, il est important de préciser que toute cette opération relative à l’achat du mouton ainsi que son abattage est soumis à des conditions bien précises et strictes. En effet, un arrêté préfectoral contenant les nouvelles mesures applicables durant les célébrations de cette fête musulmane a été publié par les différentes préfectures de France, dont celle du Rhône.

Dans son arrêté la Préfecture du Rhône ainsi que la Grande Mosquée de Lyon ont annoncé la prise de nouvelles dispositions réglementaires relatives à la célébration de la fête de l’Aïd el Kebir, et ce, afin de permettre son déroulement dans les meilleures conditions sanitaires. Ces nouvelles mesures annoncées sont temporaires, elles seront applicables à partir du 5 juin au 16 juillet 2023 et comprennent :

  1. Le transport et la livraison des animaux des espèces suivantes : bovins, moutons et chèvres sont strictement interdites en dehors des abattoirs agréés et des lieux d’élevage régulièrement déclarés à l’EDE qui est l’établissement départemental d’élevage.
  2. Le don ou la vente des animaux des espèces suivantes : bovins, moutons et chèvres à d’autres individus que des professionnels de l’élevage sont également interdites.
  3. Cet arrêté préfectoral rappelle également que la détention des animaux vivantes des espèces suivantes : bovins, moutons et chèvres, par des individus non déclarés comme éleveur à l’EDE est strictement interdite.

Le même document (l’arrêté préfectoral) indique que « la détention des animaux des espèces suivantes : bovins, moutons et chèvres, dans des conditions irrégulières ou de les transporter dans des voitures exposent les particuliers à des amendes de 750 € ». Il tient à souligner également que « le recours à l’abattage des animaux des espèces suivantes : bovins, moutons et chèvres, hors des abattoirs agréés est un délit qui est réprimé par une peine de six mois d’emprisonnement et une amende de15 000 € ».

Aïd al-Adha : Les prix des moutons en France et leur abattage

En ce qui concerne les prix des moutons sacrificiels en France, ces derniers varient, selon les tarifs affichés sur les sites des différentes fermes d’élevage de moutons qui sont situées en Île-de-France, à l’exemple de La Ferme Des 3 Frères et celle de L’abattoir de Jossigny, les prix sont à 280 euros et 330 euros pour des moutons dont le poids est fixé à partir de 20 kg allant jusqu’à 60 kg.

En ce qui concerne les prix de l’abattage des moutons au niveau des abattoirs agréés, le prix de ce service pour cette année 2023 est plafonnée à :

  1. 45 euros pour un abattage qui sera effectué le premier jour de l’Aïd.
  2. 25 euros pour un abattage qui sera effectué le deuxième jour.
  3. 15 euros pour un abattage qui sera effectué le troisième jour.

Suivez nous sur Facebook

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page