ActualitéALGÉRIETourisme et voyage

Omra : Nouvelles installations pour les pèlerins et anticipation de vols réguliers

Le Royaume d’Arabie saoudite a approuvé de nouvelles installations au profit des pèlerins souhaitant accomplir les rituels de l’extérieur du Royaume, coïncidant avec le mois sacré du Ramadan, en lançant un nouveau visa de transit qui permet aux voyageurs internationaux via Saudi Airlines de s’arrêter dans le Royaume pendant une période allant jusqu’à 96 heures pour accomplir la Omra.
La décision oblige ceux qui souhaitent effectuer la Omra, et ceux qui ont bénéficié du nouveau visa de transit, à se préinscrire sur la plateforme unifiée du gouvernement saoudien « Nusk », où les voyageurs internationaux, selon une correspondance envoyée par les autorités saoudiennes à tous les pays , y compris l’Algérie, peuvent délivrer un visa de transit automatiquement et gratuitement avant le voyage jusqu’à 90 jours, via les plateformes électroniques désignées pour les réservations sur les vols saoudiens, y compris la compagnie aérienne « NAS ».
La décision de lancer le nouveau visa de transit relève des facilités approuvées par le Royaume d’Arabie saoudite pour les voyageurs en transit qui souhaitent effectuer la Omra, ou pour les personnes qui se rendent dans le Royaume à titre personnel, pour des relations commerciales ou touristiques, ou en le cadre du travail, ou en particulier pour les voyageurs en transit, à condition qu’ils transitent par Saudi Airlines Company.
D’autre part, l’Autorité saoudienne de l’aviation civile a donné son feu vert à toutes les compagnies aériennes saoudiennes et étrangères, afin de recevoir tous les voyageurs munis d’un visa Omra dans tous les aéroports internationaux du Royaume d’Arabie saoudite, en leur permettant d’entrer via un Omra visa sans parrain, « qu’il réside au Royaume d’Arabie saoudite ou selon l’usage. » en Algérie par l’intermédiaire d’une agence de tourisme.
Quant à la décision de prolonger la durée du visa de 90 jours au lieu d’un mois, comme annoncé précédemment par le ministre saoudien du Hajj lors de sa visite en Algérie le mois dernier, pour le pèlerin algérien, cela signifie une visite au Royaume, c’est-à-dire que le visa est homologué pour une seule fois, contrairement au visa qui est dans un contexte touristique ou commercial, elle doit l’approuver pour une durée de 3 mois, c’est-à-dire « lui permettant de se rendre au Royaume plus d’une fois durant cette période ».
Cela arrive à un moment où les réservations pour la réalisation des rituels de la Omra pour les Algériens connaissent une forte demande de la part des agences de tourisme et de voyage, en particulier celles liées aux rituels de la Omra Ramadan, de sorte que le seul problème qui hante le tourisme et les agences de voyage réside dans le manque de vols directs vers les lieux saints, surtout compte tenu du nombre limité Pour les vols d’Air Algérie, les agences concernées par l’organisation de la Omra attendant toujours le lancement du programme de voyages pour le mois de Ramadan à venir, d’autant plus que le succès de la saison, selon les agences, est liée à la disponibilité de vols réguliers d’une manière qui permet aux Algériens de se déplacer confortablement vers les lieux saints pour accomplir les rituels.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

désactivez votre bloqueur de publicités S'il vous plait