سكن

Algérie-Italie : signature à Alger d’un mémorandum d’entente sur le dialogue stratégique

L’Algérie et l’Italie ont signé, samedi, un mémorandum d’entente sur le dialogue stratégique sur les relations bilatérales et les questions politiques et de sécurité globale.

Le document a été signé par le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, et le ministre italien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Luigi Di-Maio, à l’issue d’entretiens entre les deux parties.

Dans une déclaration à la presse, M. Boukadoum a souligné que les relations entre l’Algérie et l’Italie sont « particulières et appelées à se développer davantage ».

Il a précisé que ses entretiens avec son homologue italien ont été axés sur « les moyens de consolider les relations et la coopération bilatérales », faisant part d’un accord entre les deux pays en vue de la reprise du dialogue bilatéral et la coopération visant à développer un « véritable partenariat » entre les deux pays.

Le ministre des Affaires étrangères a fait part également d’une « convergence de vues » entre l’Algérie et l’Italie sur nombre de questions régionales, notamment la Libye et le Mali, et les problèmes qui touchent le bassin méditerranéen.

Par la même occasion, M. Boukadoum a exprimé ses remerciements à l’Italie qui a invité l’Algérie à la prochaine réunion du G20 qui sera présidé par ce pays en 2021.

Pour le chef de la diplomatie italienne, Luigi Di-Maio a souligné le caractère « stratégique » des relations algéro-italiennes, en appelant à leur « consolidation pour faire face aux défis régionaux auxquels les deux pays sont confrontés ».

Il a souligné, en outre, que la signature de ce mémorandum confirme l' »engagement » des deux pays à aller de l’avant pour le développement de la coopération bilatérale », ajoutant que les deux parties ont exprimé aussi leur intention d’organiser, en 2021, un sommet intergouvernemental et un forum économique.

M. Di-Maio a souligné, à ce propos, que les deux pays ont développé un « partenariat solide » dans les secteurs économique et commercial, rappelant que l’Algérie a été en 2019, le « premier partenaire » de l’Italie dans la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord) 2019, et que l’Italie est le troisième partenaire de l’Algérie.

Il affiché, à cet égard, le souhait de son pays de diversifier les domaines de coopération avec l’Algérie, autres que le secteur des hydrocarbures, en citant, à titre d’exemple, les infrastructures, les petites et moyennes entreprises (PME), l’innovation technologique, l’Energie, l’agro-industriel et les télécommunications.

Le ministre italien a indiqué que ses entretiens avec son homologue algérien ont porté également sur la situation dans le bassin méditerranéen, marquée par le phénomène de l’immigration clandestine.

Il a rappelé, à cet effet, « l’importance qu’accorde l’Italie au problème des flux migratoires irréguliers et sa volonté de renforcer sa collaboration avec l’Algérie pour faire face à ce fléau », en saluant l' »engagement de l’Algérie pour y faire face ».

Le coopération en matière de « lutte contre la criminalité organisée et la traite des êtres humains » ont été aussi au menu de ces entretiens, a-t-il ajouté.

L’Algérie soutient les efforts du Koweït pour le règlement de la crise entre les pays du Golfe

L’Algérie a exprimé, samedi par la voix de son ministre des Affaires étrangères Sabri Boukadoum, son soutien aux efforts du Koweït visant le règlement de la crise entre les pays du Golfe.

A une question, au terme de ses entretiens avec son homologue italien, Luigi Di-Maio, sur l’initiative du Koweït visant une solution à la crise du Golfe, M. Boukadoum a réaffirmé « la position de principe de soutien de l’Algérie à tous les efforts visant à promouvoir des solutions politiques aux crises ».

Partant, a ajouté le Chef de la diplomatie, « l’Algérie apporte son soutien aux efforts du Koweït, souhaitant les voir sanctionnés de succès au service de tous les peuples de la région et avoir un impact positif sur le règlement des autres crises dans la région, notamment la situation au Yémen ».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page